Accueil du site > Base Archi > Hôtel Saint-Simon

Hôtel Saint-Simon



catégorie : Bâtiment publique
Epoque : Renaissance
Genre : Architecture
Style : Renaissance

C’est dans un contexte angoumoisin particulièrement favorable, vers 1530-1550, que fut édifié par la famille Dussouchet l’hôtel Saint-Simon.

Il s’agit d’un hôtel particulier, c’est-à-dire une habitation de ville appartenant à un puissant, transposition urbaine du château du gentilhomme. Au XVIIIe siècle cet immeuble était propriété de la famille de Saint-Simon, branche cadette du Duc de Saint-Simon (1675-1755) qui décrivait dans ses Mémoires la vie de la cour de Louis XIV. Le monument porte depuis cette époque le nom de cette famille. En 1771 l’hôtel particulier logea la maréchaussée. On y enseigna aussi le maniement de l’épée et la danse. La composition de la façade et son décor sont caractéristiques de l’architecture de la première Renaissance française. On y retrouve quantité de motifs géométriques soulignant les grandes lignes de l’architecture mais aussi des médaillons à l’antique (au-dessus de la porte d’entrée et entre les deux baies de droite), ou des coquilles, motif de prédilection de la Renaissance. L’hôtel Saint-Simon est inscrit au titre des Monuments Historiques depuis 1925.

The building was constructed about 1530-1550. In the 18th century the building belonged to the family of the Duc de Saint-Simon (1675-1755) who described in his Mémoires the life at the cour t of Louis XIV. From this period onwards the building has born the name of the family. The composition of the facade and its decoration are characteristic of the architecture of the first French Renaissance : geometric patterns underlining the great lines of the architecture, medallions in the classical style, shells (a favourite shape of the Renaissance).

Seul édifice de la Renaissance ayant subsisté à Angoulême, la maison de Saint-Simon (15 rue de la Cloche Verte) est située au fond d’une petite cour à laquelle on accède par un porche.

L’hôtel a été construit en 1530 pour la famille Souchet des Doussets dont l’une des filles, Jeanne, épousa le comte Louis-Claude de Saint-Simon Montbléru, membre de la branche cadette de la famille du mémorialiste, qui n’a jamais possédé cette maison. Louis-Charles, vicomte de Saint-Simon Montbléru, la vendit le 16 août 1784 à M. Demazeaud, avocat à Angoulême.

L’ensemble de l’édifice (1530) mesure 7,90 mètres de large et 12 mètres de haut. Dans son ouvrage "Angoulême, Balcon du sud-ouest", O. Chabanais en donne la description suivante :

"La maison de Saint-Simon comprend une façade étroite, en retrait d’un avant-corps de 3,75 mètres de large et de 2,15 mètres de saillie, qui renferme l’escalier.

L’avant-corps et la façade sont, l’un et l’autre, surmontés d’une lucarne à un ou deux étages décorée, mais moins richement, dans la manière des lucarnes du château de La Rochefoucauld. Cette lucarne, à baie rectangulaire, qui supporte une demi-lune à coquille, est flanquée de cinq candélabres pour l’avant-corps et de sept pour la façade. Un étrésillonnement de rinceaux en pierre relie les candélabres entre eux et leur donne un cachet d’élégance et de légèreté.

Des pilastres, décorés de chapiteaux, de losanges, de bossages en pointe de diamant et de motifs rondaches courent le long des fenêtres, interrompus par les entablements. La porte du rez-de-chaussée, de 1,15 mètre de large sur 1,90 mètre de haut, est flanquée de pilastres en forte saillie, surmontés de chapiteaux où se devinent encore des têtes et des personnages fort endommagés par les intempéries. Des médaillons avec bustes garnissent les bandeaux du premier étage.

La façade principale, qui est en retrait, a deux fenêtres à meneaux superposés dont l’une portait des verrières qui ont été léguées, en 1877, au musée archéologique. Elle s’enrichit, comme l’avant-corps, de pilastres décorés, et est flanquée à droite d’une tourelle à encorbellement, terminée en cul-de-lampe et surmontée d’une toiture en poivrière."

Portfolio


Article précédent : Hôtel Mousnier-Longpré
Article suivant : caisse primaire d’assurance maladie

Retour en haut de la page | Ville d'Angoulême | Contact | Plan du site | Mode texte | Suivre la vie du site RSS 2.0