Parfois il manque juste un « petit coup de pouce » financier quand on rencontre à un moment de sa vie des difficultés pour faire face au quotidien ou que l’on aimerait pouvoir mettre en place un projet de vie. Mais quand sa situation personnelle est trop fragile, on se heurte aux refus répétés des banques et ce « petit coup de pouce » tarde souvent à se manifester.

La mairie d’Angoulême, par le biais du centre communal d’action sociale (C.C.A.S.), a décidé de mettre en place pour ces personnes un dispositif d’accession au « micro-crédit social universel ». Ce dispositif fait depuis peu l’objet d’une convention entre la Région Poitou-Charentes, le C.C.A.S. et plusieurs organismes bancaires. Initialement développée dans les pays émergents, la formule du micro-crédit est encore assez méconnue en France, mais elle constitue une réelle innovation sociale.

Son principe en est simple : il consiste en un prêt bancaire réservé aux personnes exclues des formules traditionnelles proposées par les organismes bancaires. Le prêt est plafonné à 4 000 euros, sans frais de dossier et il est remboursable en 60 mois maximum. Un travailleur social référent accompagne le demandeur dans son projet. L’emprunt peut couvrir tout type de dépenses, qu’elles soient liées à la santé, à l’équipement, à la formation ou au démarrage d’un projet professionnel.

Exception notable : ce prêt ne peut en aucun cas servir à rembourser un autre prêt, afin de ne pas encourager le surendettement.

Renseignements auprès du C.C.A.S. d’Angoulême, 1, rue Jean Jaurès, 05 45 97 40 00

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail