Michel Ocelot

Je suis très satisfait du rendu car ma proposition initiale a finalement été retenue. Au départ, on m’avait demandé d’abandonner la griotte aux seins nus par crainte de graffitis. C’est absurde, j’avais dû lutter contre les soutiens-gorge il y a 15 ans ! En afrique on a pas peur du corps, y compris vieillissant, mes arguments ont finalement été entendus. J’en suis ravi !
Michel Ocelot

C’est tout naturellement dans le nouveau quartier de l’image, non loin du fleuve Charente, que le petit mais vaillant héros de Michel Ocelot, Kirikou va venir prendre place. C’est Michel Ocelot lui-même qui a inauguré ce mur.

La nouveauté de ce mur, ce sont les LED bleus qui s’illuminent une à une derrière un petit Kirikou courant. Ainsi, il laisse derrière lui une traînée de poudre bleue magique qui par ce jeu de lumières donne une impression de vitesse de la course de l’enfant. On retrouve aussi dans cette fresque tous les protagonistes du premier opus de Kirikou à commencer par Karaba la sorcière, mais aussi la maman de Kirikou et son grand-père.

Les couleurs franches et la lumière lui permettent de prendre toute son ampleur la nuit venue. C’est également le premier exemple de mur issu du film d’animation.

Mur peint – « Kirikou » – 2013 – Michel Ocelot – Rue Saint Cybard

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail