Max Cabannes

L’image des remparts de Béziers, ma ville natale est comme le prolongement des remparts d’Angoulême, la ville qui m’a offert le grand prix !
Max Cabannes

Rénovée en 2014, cette fresque de 120 m2 est très certainement un des plus beau trompe-l’oeil de la ville.

Pour « la fille des remparts», Max Cabannes a parfaitement utilisé l’environnement : la rambarde de pierre, les fenêtres de la maison et bien sûr le paysage qu’offre le point de vue que la jeune fille regarde… exactement comme nous pourrions le faire nous-même si nous nous placions de la même façon qu’elle !

Mur peint – « La fille des remparts » – Max Cabannes – 6 boulevard Pasteur – 2004

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail