10898142_1518633295086372_3780731661953934441_nUn hommage officiel aux 12 personnes assassinées à la rédaction de Charlie Hebdo aura lieu ce soir à 19h00 place de l’hôtel de ville.

Message de Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême :

Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort afin que vous puissiez le dire.*

Satiriques certes, mais peut-être avant tout engagés, les auteurs de Charlie Hebdo n’ont jamais plié sous la menace et l’extrémisme. Il n’auront eu que l’audace d’être Libres… Libres de penser, libres d’écrire, libres de parler… Aujourd’hui, la haine et l’ignominie de quelques fanatiques entachent cette liberté à laquelle tout être a droit. C’est méprisable. Que ces personnes comprennent qu’il n’existe point de liberté quand autrui est oppressé, bâillonné.

Aujourd’hui, je tiens à rendre hommage au courage de Cabu, Charb, Tignous et Wolinski, mais également aux policiers et journalistes également décédés dans cet attentat. Le Festival International de la Bande Dessinée (FIBD) et Angoulême sont endeuillés. Ces auteurs donnaient à voir une autre bande dessinée certes revendicatrice et qui n’hésite pas égratigner les uns et les autres, mais c’est aussi ça la BD : porter un message.

J’ai une pensée particulière pour Georges Wolinski, « L’Enragé » dessinateur de talent, auteur prolixe, chroniqueur de son temps, homme de presse, qui fut Grand Prix du FIBD en 2005 et Président du Jury en 2006. Sa fibre militante et protestataire a fait son style unique et a inspiré nombre des auteurs satiriques d’aujourd’hui. Extrêmement touché par le drame subi par toute l’équipe de Charlie Hebdo, je leur adresse, ainsi qu’aux familles des victimes, mes plus sincères condoléances.

*Citation attribuée à Voltaire

Xavier Bonnefont

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail