A la veille de cette rentrée scolaire, la décision brutale du gouvernement d’arrêter les dispositifs de contrats aidés, ne permet plus de maintenir à l’identique l’organisation des temps éducatifs aux côtés de l’école.

Cette situation soudaine et inédite pour la collectivité et les associations est lourde de conséquences. Elle conduit à ne plus pouvoir disposer des ressources humaines qualifiées suffisantes pour assurer sur l’ensemble des 31 écoles de la ville un service d’accueil tel que proposé depuis la rentrée de septembre 2013.

Dans ce contexte de crise, afin de ne pas pénaliser les organisations familiales et de permettre l’accueil de tous les enfants, la collectivité et ses partenaires ont décidé de mobiliser toutes les ressources humaines encore disponibles, pour proposer des modalités d’accueil transitoires :

– L’accueil du matin : Maintien des garderies municipales à l’identique de 7h30 à 8h20.

– La Pause Méridienne :
Maintien du même niveau de qualité de la restauration sur les 31 sites

En élémentaire : maintien des animations dans la majorité des écoles en fonction des ressources humaines disponibles.

En maternelle : suppression des animations sur les 15 écoles

– L’accueil du soir de 16h à 18h30 :

En élémentaire : maintien d’un accueil de loisirs du soir sur les 16 écoles de la ville jusqu’aux vacances de la Toussaint ( 20 octobre 2017).

Au delà de cette date, sans changement de disposition gouvernementale, au fur et à mesure de la fin des contrats des animateurs, la situation se dégradera et conduira à ne plus pouvoir proposer le même niveau de qualité d’accueil et d’animations pour vos enfants.

En maternelle : suppression des accueils de loisirs et mise en place d’un service de garderie provisoire, encadré par le personnel municipal, dans l’attente de nouvelles dispositions ou informations.

– Les accueils de loisirs du mercredi après-midi et des vacances scolaires sont maintenus

Au delà des effets sur les temps périscolaires, les effectifs du personnel municipal intervenant sur le temps scolaire sont également impactés par l’arrêt brutal du dispositif de contrats aidés. La capacité de remplacement en cas d’absence (ATSEM…), sera fortement réduite.

Malgré ce contexte et dans l’intérêt de votre enfant, la ville et les associations partenaires restent mobilisés à vos côtés, pour réfléchir à de nouvelles organisations.

 

Angoulême, le vendredi 1er septembre 2017.

 

Monsieur le Maire d’Angoulême, Xavier Bonnefont

Monsieur le Président du CSCS MJC Sillac Grande Garenne Frégeneuil, André Forgas

Madame la Présidente du CSCS MJC Rives de Charente, Marie-France Camy

Madame la Présidente du CSCS MJC Louis Aragon, Monique Aubin

Monsieur le Président de l’Amicale Laïque, Michel Buisson

Monsieur le Président du CSCS CAJ Bel Air Grand Font Victor Hugo la gare et la Madeleine, Jean- Pierre Brunet

Monsieur le Président des Francas de Charente, Romain Baudry

 
Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail