Vous pourrez découvrir l’exposition « ZOMBIESQUEMENT VÔTRE » à la Médiathèque saint-Cybard du 28 janvier au 27 février 2016 et rencontrer les auteurs pendant le Festival International de la Bande Dessinée du 28 au 31 janvier 2016. Exposition gratuite, non adaptée aux jeunes enfants.

zombies LCA coverUne BD sur l’univers des zombies

Il y a déjà plus d’un an, Bryan Wetstein se lançait dans un projet de web-comic intitulé Zombies, Les Chroniques de l’Apocalypse. Sur Facebook et son blog, le dessinateur partage régulièrement des planches de sa création. Rejoint par Thomas Lefranc au scénario et Samuel Menetrier au story-board, les trois compères vont avoir droit cet automne à une version papier remastérisée sous la forme d’un album de 100 pages chez Wanga Comics, éditeur spécialisé dans le comic français.

Une histoire originale de zombies rivaux

 Suite à une pandémie zombie, des scientifiques ont élaboré un vaccin. Celui-ci n’a pas totalement eut les résultats escomptés, les personnes ayant été vaccinées se sont tout de même transformées en morts-vivants mais ont réussi à conserver leur intelligence grâce au remède. En nombre très largement inférieur, “les pensants” sont condamnés à se cacher, à se nourrir de chair humaine et parfois même à affronter les “coagulants”. Lors de cette aventure, nous suivrons James Evans, un ancien cobaye réveillé plusieurs mois après le début de l’apocalypse.

zombies_illustration 9Une inspiration assumée

«L’idée m’est venue début 2012, alors que je regardais la série télévisée The Walking Dead (TWD)», concède Bryan B. Wetstein. «Je voulais depuis longtemps créer un projet traitant des zombies, mais en cassant un peu les codes.» La profusion de créations sur ce thème ultra-rebattu aurait logiquement dissuadé la plupart des auteurs, mais pas lui: «C’est quelque chose qui me tenait vraiment à cœur, car je voulais montrer que nous n’avions pas fait le tour des possibilités scénaristiques autour des zombies, que l’on pouvait sortir du “survival horror”. Lorsque l’on voit les films de genre qui en traitent (ceux de Romero ou Resident evil), le principe reste invariablement le même: les zombies nous terrifient, point!»

Morts, mais pas que…

Et c’est précisément sur cet aspect que se distingue Zombies, les chroniques de l’apocalypse: ses protagonistes n’ont pas peur des morts-vivants puisqu’ils en sont eux-mêmes! A cette différence qu’ils n’ont rien de ces êtres décérébrés, super-lents et uniquement motivés par la perspective de vous arracher la jugulaire à grands coups de chicots. S’ils sont techniquement morts (ils arborent tous de sales blessures pas cicatrisées), une particularité leur permet de conserver un semblant de psyché… et de vivre en communauté. «Une fois qu’on explique ce principe au public, celui-ci témoigne de la surprise et un vrai intérêt pour notre série», se réjouit Bryan B. Wetstein.

Biographie de Bryan Weinstein

www.angouleme.fr wp content uploads 2015 03 guide des bibliotheques mediatheque dangouleme.pdf

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail