C’est l’heure du bilan pour le projet STOP GASPI mené depuis 2015 au sein de l’école pilote Victor Hugo, sous la houlette du service de la restauration scolaire de la Ville d’Angoulême.

Cette démarche, visant à réduire le gaspillage alimentaire, financée pour partie par l’ADEME, a permis de développer plusieurs actions de sensibilisation auprès des enfants… et les premiers constats sont là :

  • moins 50 % de déchets quand les enfants sont sensibilisés et que les grammages sont mieux adaptés aux consommations,
  • moins de pain gaspillé quand il est commandé en fonction de la composition des menus,
  • moins 30 % de déchets quand les fruits sont présentés coupés aux enfants,
  • moins 20 % de déchets quand le fromage est intégré dans l’entrée plutôt que servi en fin de repas avant le dessert,
  • moins de gaspillage quand les fournisseurs peuvent livrer au plus juste les quantités commandées avec des conditionnements adaptés,
  • moins de gaspillage quand les recettes sont actualisées en fonction des appréciations des cuisiniers et des enfants.

À partir de ces résultats, 2000 fiches recettes ont été retravaillées pour adapter les grammages aux consommations, tout en respectant les recommandations de santé publique.

Aujourd’hui, l’objectif de la municipalité est d’étendre ces actions de sensibilisation auprès des 3200 élèves Angoumoisins.

Ainsi, cette année, la direction de l’éducation et de la petite enfance met à disposition des enseignants une mallette pédagogique comprenant notamment un guide pédagogique reprenant l’ensemble des ateliers réalisés et une BD à destination des enfants réalisée par les auteurs de l’atelier du Marquis (scénaristes Antoine Ozanam et Eric Wantiez ; dessinatrices : Ninie et Lucile Ahrweiller).

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail