La vidéo-surveillance à Angoulême

Suite à l’étude d’opportunité réalisée en 2014, la Ville d’Angoulême a souhaité s’équiper d’un dispositif de vidéo-protection urbaine comme outil complémentaire aux actions réalisées en matière de tranquillité publique, afin d’agir sur le sentiment de sécurité des usagers, de prévenir les actes de délinquance, d’aider à l’élucidation des faits, et de participer à la meilleure action des forces de police. Pour ce faire, la Ville s’est faite accompagner par le cabinet BEM Ingénierie, assistant à maîtrise d’ouvrage, pour l’étude de faisabilité et la mise en œuvre concrète du dispositif qui s’est faite dans le courant de l’été 2015.

Le système déploit deux types de couvertures :
– la couverture urbaine par l’installation de 12 caméras dômes motorisées permettant une protection générale de la voie publique, secteur piéton de la place Louvel, au Champ de mars, et Place Victor Hugo, gare.
– la couverture bâtimentaire, par l’installation de 15 caméras fixes sur les bâtiments communaux les plus exposés au risque de malveillance .

Les phases préalables à l’installation de la Vidéo-protection ont été nombreuses : études d’opportunité et de faisabilité, commission préfectorale pour l’autorisation d’implantation de la vidéo-protection, procédures de marché, travaux de mai à septembre.

Finalisation des travaux : 1ère quinzaine de septembre (semaines 36 et 37) : mât HDV et signalétique et mise en service
Formation des agents (opérateurs et instructeurs) : courant septembre
Validation de la charte d’utilisation déontologique de la vidéo-protection : Conseil Municipal du 27 septembre.
Inauguration : octobre 2015
Principe d’exploitation

En cas d’enquête et de demande d’images par les enquêteurs, une réquisition est adressée par les autorités compétentes à la Mairie d’Angoulême qui assure l’extraction des images, sous réserve qu’elles n’aient pas dépassé le délai légal de conservation (30 jours).

Une personne qui souhaite avoir accès aux images qui la concerne peut en faire la demande auprès de la mairie.

Toute personne intéressée, c’est à dire ayant un intérêt direct et personnel à agir, peut s’adresser au responsable d’un dispositif de vidéo-protection :
– afin d’obtenir un accès aux enregistrements qui la concernent,
– pour vérifier la destruction des enregistrements qui la concernent.

Toute personne désirant exercer ce droit devra saisir M. le Maire d’Angoulême, par courrier recommandé exprimant son désir d’accès, en fournissant une photographie de sa personne et la précision sur le lieu, la date et l’heure du moment à visionner.

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail