Près de 14000 automobilistes utilisent chaque jour l’axe nord/sud de la ville en empruntant le tunnel de la Gâtine. Ce tunnel ne répond plus aux normes de sécurité actuelles demandées pour les tunnels. Il jouit actuellement d’une dérogation qui prendra fin en avril 2015. Dans l’attente de connaître le devenir du tunnel, des travaux de conservation vont être entrepris.

De nouvelles mesures de prévention pour limiter les accidents

111128-320Mise en service en 1980, le tunnel de la Gâtine est aujourd’hui soumis à une dérogation accordée en 2009 qui prendra fin en avril 2015. Cette dérogation avait été accordée pour 6 ans sous réserve de réalisation de nombreux travaux qui n’ont pas été effectués. Aujourd’hui, la ville va prendre des mesures d’urgence pour éviter les accidents graves, en attendant la décision de la Commission Nationale d’Évaluation de la Sécurité des Ouvrages Routiers (CNESOR).

Dès le mois d’août 2014, un radar pédagogique a été mis en place pour permettre aux conducteurs d’adapter leur allure à l’entrée du tunnel.

 Pour les prochains mois, les travaux vont consister notamment à la mise en oeuvre à l’entrée Sud d’un portique « fusible » à 2m25. Il remplacera l’actuel portique « parking » limité à 2 mètres. Ce dispositif sera moins dangereux pour les automobilistes en cas de collision, car le portique s’ouvrira si un choc violent a lieu. Un capteur de gabarit avec panneau lumineux d’alerte sera aussi installé.

111128-348En complément, des contrôles fréquents seront réalisés par les agents de la Police Nationale et Municipale. Ces contrôles porteront sur les points de réglementation : vitesse, hauteur du véhicule, transports de marchandises dangereuses. A titre d’exemple, le contrevenant à la limitation de hauteur aura à s’acquitter d’une amende de 5ème classe soit 1500 € et le retrait de 3 points) En outre, la distance entre la potence de présignalisation et le portique de sécurité passera de 40 à 50 mètres  pour permettre aux véhicules hors gabarit de quitter la voie rapide pour sortir avant le tunnel. Enfin, côté entrée nord, la vitesse sera limitée à 30km/h à l’entrée du tunnel.

Le montant de ces travaux s’élève à 60 000€. 

Les engagements de la ville pour la conservation du tunnel

  • Etude de faisabilité technique sur une limitation de hauteur portée à 3,50m
  • Mise à jour du DPS par un Bureau d’Etudes spécialisé.
  • Sollicitation de l’autorisation de prolongation d’exploitation jusqu’aux travaux auprès de la CNESOR
Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail