Du 14 au 23 octobre, un chantier éducatif organisé à la fois par ERDF, la ville d’Angoulême, le CSCS de Basseau et l’association K10 a eu lieu. L’objectif était de repreindre et d’habiller de graff 4 blocs ERDF dans le quartier de Basseau. L’occasion pour trois jeunes de s’initier au métier de peintre et de contribuer à l’embellissement du quartier.

Pour Salim, Brama et Aymane, c’était une grande première. Pendant la première semaine des travaux, les jeunes peintres ont appris les règles élémentaires de sécurité, puis ont repeint les blocs sous la houlette des éducateurs et des peintres municipaux. La deuxième semaine a été consacrée au graff, avec l’habillage des blocs. Les graffs ont été conçus avec des illustrations extraites des bandes dessinées réalisées dans le quartier. Aymane, l’un des jeunes, a d’ailleurs eu une jolie surprise : «  je suis content d’avoir participé, sur l’un des blocs, nous avons dessiné une illustration d’une des bd à laquelle j’ai participé étant plus jeune ».  Le chantier s’est bien déroulé, hormis quelques aléas climatiques qui ont donné du fil à retordre à l’équipe. A la fin du chantier, Xavier Bonnefont, maire d’Angoulême, est venu saluer et féliciter les jeunes et leurs encadrants. 

Un projet positif à plusieurs niveaux

OLYMPUS DIGITAL CAMERALes encadrants comme les jeunes sortent heureux de cette expérience. Parmi les effets positifs, les trois jeunes ont fait la fierté de leurs concitoyens. Les animateurs témoignent : « Durant le chantier éducatif, les habitants sont passés voir l’avancée des travaux, certains attirés par la curiosité, et d’autres venu féliciter les jeunes pour leurs applications.. »« Le chantier éducatif est une passerelle, un tremplin, une projection vers l’avenir». Un moyen également de passer des vacances utiles comme en témoigne Brama : « Ce travail va permettre de financer une partie de mon code de la route». 

Les partenaires du projet

Lors de la première semaine, les jeunes étaient encadrés par 3 animateurs du CSCS de Basseau et deux peintres de la ville d’Angoulême (dans l’ordre: Mohamed Bouadjar, Ali Bekhtaoui, Rachdi Radouan, Khalid Bensaad et Giovanni Tabtabi). La seconde semaine a quant à elle été suivie par les éducateurs et Gnafu de l’association K10. Tout le projet a été réalisé en partenariat avec ERDF. A noter que les jeunes et Gnafu ont rendu hommage à Kiston en tagguant son nom sur l’un des graff.

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail