Une oeuvre d’art pérenne est installée place Saint-Martial à Angoulême pour dénoncer les violences faites aux femmes. Inaugurée le 27 novembre 2021, elle a été financée grâce au budget participatif de 2019.

« J’ai imaginé une structure qui serait ouverte et traversante, une structure qui ne bloque pas l’espace public et où les femmes pourraient s’asseoir, poser des mots et des questions, trouver une place ». C’est ainsi que Delphine Joseph, photographe plasticienne, décrit l’inspiration qui l’a guidée pour ce projet artistique sur lequel elle travaille depuis un an pour la Ville.

Intitulée « Les Causeuses » en hommage à Camille Claudel et sa sculpture de quatre femmes saisies par la révélation d’un secret, l’oeuvre de l’artiste originaire de Lodeve dans l’Hérault prend la forme d’un kiosque de 3 mètres de haut ouvert et accessible, dans lequel il est possible de s’asseoir, et de discuter autour d’une table. Treize photographies de Delphine Joseph illustrant les violences faites aux femmes sont imprimées directement sur les panneaux qui constituent le kiosque. Des textes écrits par un groupe de neuf femmes charentaises lors d’un atelier participatif figurent à l’intérieur du kiosque. « Le but, c’est d’interpeller, d’interroger sur un sujet douloureux et intime, souvent tabou, parce que c’est en nommant que l’on peut construire au-delà le fait violent et s’en départir. » explique l’artiste.

À l’origine de ce projet artistique d’envergure, il y a la volonté du collectif 8-Mars de mettre en avant les femmes, leur pouvoir d’agir et leur résilience face aux violences. Soumis au vote du premier budget participatif de la Ville, en 2019, le projet d’une valeur de 25 000 euros est retenu et l’oeuvre de Delphine Joseph sélectionnée parmi 21 propositions artistiques diverses. « Le fait de soutenir la création d’une telle structure sur l’espace public, c’est un geste très fort de la part de la Mairie, et j’espère que cet engagement donnera envie à d’autres municipalités de se saisir de cette problématique » martèle Delphine Joseph.

VICTIMES de violences conjugales
N° départemental gratuit : 08 00 16 79 74
7/7 JOURS ET 24/24H

Partager :
  • imprimer
  • mail