La poudrière construite en 1879 auprès des marais de Grelet d’Angoulême a retrouvé le feu de ses 20 ans lorsqu’en 1990, les 4 mousquetaires à l’origine du Marzouing (bar concert d’Angoulême) ont décidé de s’emparer du lieu. Le 1er Avril 1993, le lieu réhabilité ouvre ses portes avec une capacité de 700 places et un mémorable concert de Macéo Parker. Depuis Les Thugs à IAM, en passant par Dominique A et Noir Désir, c’est toute une histoire de la musique hexagonale qui s’est écrite ici, avec en trouble-fête des pointures internationales débarquant fraichement en France comme Ben Harper ou encore Asaf Avidan.

En 2005, La Nef prend des allures de porte-avions des musiques actuelles en s’agrandissant et en accueillant 5 studios de répétitions et d’enregistrement. Se renforcent alors la politique d’accompagnement et d’actions culturelles du projet, avec une politique de résidences professionnelles mais également 8000 heures d’ouverture de studios à l’année pour quasi 500 musiciens charentais qui viennent répéter à l’année.

La fin des années 2010 augure un nouveau cap pour le projet qui se dirige dorénavant vers une collaboration accrue avec le monde de l’image et un développement de ses actions hors les murs.

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail