Par arrêté du 23 octobre 2018 paru au journal officiel du 3 novembre 2018, la commune d’Angoulême a été reconnue pour l’état de catastrophe naturelle pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er avril 2017 au 30 juin 2017.

Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours maximum après publication de l’arrêté ministériel au Journal Officiel pour faire parvenir à leur compagnie assurance un état estimatif de leurs pertes, s’ils ne l’ont pas fait dès la survenance du sinistre.

Article publié le 30 mai 2017

Lettre au maire de ANGOULEME- avis favorable

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail