Angoulême Ville Créative Unesco

4 ans d’actions

Capitale mondiale de la Bande Dessinée, Angoulême est, depuis octobre 2019, membre du réseau des villes créatives de l’UNESCO au titre de la littérature. Une reconnaissance du rôle pionnier de la ville dans le développement de la bande dessinée et l’opportunité de collaborer avec un réseau dont la diversité et l’excellence font toute la force. Malgré la pandémie, l’ensemble des partenaires (État, collectivités et institutions liées à la bande dessinée) ont pu mener à bien nombre de projets avec des moyens mutualisés, dont voici des exemples.

4 nouveaux murs BD sont venus enrichir le parcours, à présent composé de 30 fresques à travers la ville. Le 1er RIMA est mis à l’honneur par Fawzi Baghdadli boulevard de la République, une fresque en hommage à René Goscinny par Catel habille la rue éponyme, un mur dédié à Albert Uderzo a été réalisé par François Boucq boulevard Pasteur et enfin le haut de l’avenue de Cognac se pare, depuis peu, d’un mur sur l’importance de l’image à Angoulême par Maïté Delauge. Sans oublier l’œuvre de street art qui habille Barrouilhet. 

La Ville d’après, visions artistiques de notre futur urbain 

En 2020, la Ville d’Angoulême, la CIBDI et l’École Urbaine de Lyon ont mobilisé les artistes des villes créatives littérature et des villes jumelées pour donner leur vision de la ville d’après COVID. 18 artistes de 10 villes créatives de littérature – Bucheon (Corée), Nanjing (Chine), Oulianovsk (Russie), Québec (Canada), Reykjavik (Islande) et Slemani (Irak) – et des villes jumelles d’Angoulême – Hildesheim (Allemagne), Hoffman Estates (Etats-Unis) et Turda (Roumanie) ont participé et la lauréate fut Brigitte Archambault de Québec.

Le bus Hugo Pratt à la rencontre des jeunes talents

Ce projet éducatif, lancé en 2021 par Cap BD Angoulême, club pour l’Unesco, en partenariat avec le centre social CAJ La Grand-Font, propose des ateliers de BD itinérants aux enfants des centres de loisirs de l’agglomération, animés par les auteurs de BD Angèle Villeneuve et Nicolas Gazeau. Un bus à l’effigie de l’auteur Hugo Pratt sillonne ainsi les communes à la rencontre des jeunes.


Chiffres clés


Perspectives 2024/2027 

Après 4 ans au sein du réseau des villes créatives, Angoulême a soumis son dossier cet automne afin que son label soit renouvelé par l’Unesco. Le Comité scientifique composé de la CIBDI, du FIBDI et de l’EESI, a mené un travail de réflexion pour proposer un nouveau plan d’actions 2024/2027 autour de 5 axes :

1. Patrimoine et création (échanges de savoir-faire et co-productions, résidences, Mémoire du monde…)

2. Territoires et publics (lecture publique, BD et espace public)

3. Enseignement et recherche (Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle, écoles UNESCO, Chaire UNESCO…)

4. Renforcement de la filière (développement du Plan auteurs, réflexion sur la filière à l’international, renforcement de la francophonie…)

5. Innovations (BD numérique, nouvelles écritures et ouverture sur les autres pratiques, métaverse, intelligence artificielle)

Le Réseau des villes créatives de l’UNESCO en chiffres :

  • 350 villes dans plus de 100 pays, couvrant 7 domaines créatifs : Artisanat et arts populaires, Arts numériques, Design, Cinéma, Gastronomie, Littérature et Musique. 
  • 53 villes créatives Littérature 
  • 10 villes créatives en France : Angoulême (Littérature), Caen (Arts numériques), Rouen (Gastronomie), Toulouse (Musique), Metz (Musique), Saint-Etienne (Design), Limoges (Artisanat et arts populaires), Lyon (Littérature), Enghien-les-Bains (Arts numériques), Cannes (Cinéma)

Télécharger le rapports d’activités 2019/2023 d’Angoulême

Revenir en haut de page