Police Administrative

La Police Administrative à vos côtés dans vos démarches

Situé à l’Hôtel de Ville, la police administrative, placée sous l’autorité d’une cheffe de service, gère les procédures et les demandes administratives suivantes  :

1 ) La déclaration de chiens catégorisés : 

Le propriétaire ou le détenteur d’un chien inscrit sur la liste des chiens, de 1ère et 2ème catégories, susceptibles d’être dangereux doit remplir un dossier de déclaration à la mairie du lieu de résidence du propriétaire de l’animal ou, quand il diffère de celui de son propriétaire, du lieu de séjour habituel de l’animal.

2) La gestion des objets trouvés :

Les objets trouvés peuvent être déposés au service de la police administrative. Si vous avez perdu un objet, vous devez vous déplacer personnellement à l’accueil de la police administrative, muni d’une pièce d’identité, et si possible d’un justificatif de propriété. Vous pouvez également déclarer un objet perdu.   

3) L’occupation du domaine public à titre commercial : 

Comptant 3 placiers, la police administrative gère l’application de la réglementation des foires et marchés, ainsi que les demandes d’occupation du domaine public à vocation commerciale (fête foraine, cirque, food-truck, vente au déballage, etc.) 

4) Le contrôle du stationnement payant sur la voie publique : 

Les Agents de Surveillance de la Voie Publique contrôlent le stationnement de surface, renseignent et orientent les usagers. Il est également possible d’obtenir des renseignements, notamment pour la contestation d’un Forfait Post-Stationnement auprès de l’accueil de la police administrative. 

En octobre 2022, la municipalité d’Angoulême a renforcé le contrôle du stationnement payant sur la voirie grâce au système appelé LAPI (lecture automatisée des plaques d’immatriculation). L’objectif est de proposer davantage de places disponibles en favorisant la rotation des véhicules, grâce à un meilleur respect du stationnement réglementé.

Le système LAPI permet de lire automatiquement les plaques d’immatriculation et de consulter directement la base de données des tickets (horodateurs et applications mobiles) et des abonnements, afin de détecter les véhicules n’ayant pas rempli leurs obligations vis-à-vis de la redevance d’occupation du domaine public.
Il ne s’agit pas d’un contrôle automatique et permanent de bout en bout, mais d’un contrôle en deux étapes. Une fois enregistrées, les données sont analysées par le logiciel puis vérifiées par un agent municipal, qui sera chargé, le cas échéant, de transmettre les FPS (forfaits de post-stationnement) en cas de non-paiement ou de dépassement de la durée autorisée.

Revenir en haut de page