Désherbage et entretien des trottoirs
Page publiée le 9 décembre 2014 [Mise à jour le 24 juillet 2018]

La ville redevient peu à peu un espace où l’herbe s’affole !

Depuis 2008, la Ville d’Angoulême s’est engagée dans une démarche environnementale forte en abandonnant l’usage des produits phytosanitaires sur les espaces publics.

Progressivement, la végétation reprend ses droits et s’installe en ville… en particulier sur les trottoirs.

La fauche de ces herbes à un niveau équivalent au désherbage chimique réclamerait une main d’œuvre très importante et un bruit de machine quasi permanent en ville, ce qui n’est pas envisageable !

L’herbe ne doit plus être considérée comme mauvaise ou sale, elle fait partie de notre environnement urbain. Notre perception doit évoluer. Cela ne veut pas non plus dire qu’on doit laisser tout faire.

Ainsi, chaque habitant est acteur de l’image de la ville et doit sur son trottoir (au droit de sa propriété) :

  • Arracher / faucher les mauvaises herbes, enlever les feuilles, brindilles ou autres issues de sa propriété notamment, les ramasser, les emmener en déchèterie ou les composter ;
  • Entretenir ses haies afin d’éviter tout débordement de végétation sur la voie publique.
  • Passer un coup de balai, cela ne prend que quelques secondes
  • Ne rien laisser dans le fil d’eau du caniveau
  • Nettoyer les grilles d’eau pluviales en surface
  • Ne pas laisser ses ordures ménagères dans la rue en dehors des horaires autorisés

Le non-respect des obligations et l’infraction aux règlements municipaux peuvent être sanctionnés.

Ces règles sont issues de l’arrêté de 2004 « mesures générales de salubrité publique ». Arrêté.

Le saviez-vous ?

L’entretien des trottoirs, même s’ils appartiennent au domaine public, relève de chacune et de chacun d’entre nous : désherbage en été ou déneigement en hiver sont donc sous notre responsabilité partagée.

Pour vous aider dans cette mission, nous vous proposons quelques astuces simples et efficaces. Pour débarrasser votre trottoir des mauvaises herbes, vous pouvez :

  • Utiliser binettes, rasettes, couteaux et autres outils à désherber pour déloger les végétaux entre les pavés ou dans les graviers.
  • Arracher à la main les plantes aux racines plus coriaces (pissenlits, chardons…)
  • Plutôt que de jeter l’eau de cuisson de vos pâtes, riz ou pommes de terre, récupérez-la pour la verser sur les herbes indésirables ! Elle a des propriétés de désherbant naturel.
  • Vous pouvez également utiliser de l’eau bouillante salée qui fonctionne bien contre les herbes indésirables ou la mousse. En effet, l’eau salée brûle la racine de la plante ou de l’herbe indésirable.Toutefois, prudence ! Une fois l’eau versée, la plante est susceptible de se dessécher très rapidement, il est donc important d’appliquer l’eau salée sans empiéter sur les autres plantes.

Attention : l’eau de javel, le sel ou encore le vinaigre, parfois conseillés pour désherber le trottoir, sont à proscrire. Ces usages sont en effet nuisibles pour les eaux de surface et souterraines

Partager :
  • googleplus
  • imprimer
  • mail