Le moustique tigre, espèce particulièrement agressive envers l’homme pendant la journée et potentiellement vectrice de maladies, réapparait dans nos jardins et sur nos balcons. Pour limiter au maximum les risques d’infection et les nuisances occasionnées par ce moustique, il est essentiel de lutter contre sa prolifération.

Dans ce cadre, la mobilisation de tous est primordiale. Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples, peut participer à cette lutte.

Comment lutter ?

En supprimant ou vidant tous les endroits et objets pouvant retenir l’eau de pluie pour empêcher le moustique tigre de pondre et de proliférer !

  • Contrôlez les récupérateurs d’eau de pluie : la saison dernière, en Gironde, plus de 50 % des gîtes larvaires découverts logeaient dans un récupérateur d’eau.
    À savoir : même dans un récupérateur d’eau de pluie fermé d’un couvercle, le moustique peut entrer et ressortir par la gouttière ! Les solutions : tendre une moustiquaire ou un tissu entre la sortie de la gouttière et la surface de l’eau, vérifier et supprimer toutes les semaines les larves installées ou vider l’eau.
  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur : coupelles des pots de fleurs, bâches, pneus usagés, encombrants, jeux d’enfants… Pensez aussi à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques.
    Une astuce : mettez du sable dans les soucoupes de pots de fleurs !
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et notamment les regards où de l’eau peut stagner ;
  • Couvrir les réservoirs d’eau (bidons d’eau, citernes, bassins…) avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage.

En savoir plus, lutter contre le moustique tigre : http://www.nouvelle-aquitaine.prse.fr/moustique-tigre-r66.html

Partager :
  • imprimer
  • mail
Angoulême

GRATUIT
VOIR